Le mur des soupirs

Le soupir de Flo, 31 ans

By  | 

 

Parce que vous êtes les premières et les premiers concerné(e)s par votre sexualité, Les Intelloes publie les expériences sexuelles partagées par ses lectrices et lecteurs sur le Mur des soupirs. Tous les soupirs se trouvent ici.  


La voir rejeter sa tête en arrière et se tortiller devant moi m’excite terriblement.

Nous sommes en plein mois d’août, et la chaleur m’accable.

Pour faire plaisir à ma femme, j’ai accepté de passer une semaine dans la maison familiale à Preuilly-sur-Claise.

De la mer au supermarché, tout paraît se trouver à une éternité de ce petit village du centre de la France où il ne se passe pas grand-chose. Le déjeuner dominical est terminé, oncles et cousins sont rentrés chez eux.

Mes beaux-parents qui nous accueillent sont loin, eux aussi, partis faire une course. Pour la première fois depuis quatre jours je suis seule à la maison avec ma femme. Je débarque dans le jardin où elle est allongée sur un transat, lui arrache son téléphone et lui demande de monter avec moi dans notre chambre, qui côtoie celle de ses parents.

Nous n’avons pas fait l’amour depuis quatre jours, et je crois que l’ennui a décuplé mon excitation.

Rien à faire 

Mais elle se lève pour me reprendre son téléphone, avant de se recoucher sans un mot, lunettes de soleil sur le nez et lèvres pincées. J’hallucine. Mes mains glissent sous son chemisier, les baisers pleuvent sur ses cheveux et son cou. Rien à faire. Frustrée, je monte m’allonger. Et je pense aux sextoys que j’ai emportés dans ma valise, plus particulièrement à celui qu’on adore utiliser, le Tiani 3 de Lelo.

Je décide de retenter ma chance. Elle est toujours allongée, les jambes légèrement écartées. Je m’agenouille, embrasse ses pieds, remonte vers ses chevilles. Elle ne réagit pas. Je finis par retrousser sa jupe sur ses hanches. Sa culotte glisse le long de ses cuisses. « Qu’est-ce que tu fais, là ? ».

Je dicte la cadence 

Je ne réponds pas. J’introduis doucement le masseur. Ses tétons apparaissent sous son chemisier. Elle soupire. Enfin. Je me relève et la contemple de haut, mes doigts pressent la télécommande noire.

En tendant l’oreille, je perçois les vibrations qui s’accélèrent progressivement. C’est moi qui dicte la cadence. J’oublie tout: les voisins si proches, l’ennui de ces derniers jours, les parents qui pourraient arriver à tout moment.

La voir rejeter sa tête en arrière et se tortiller devant moi sur ce transat m’excite terriblement. Lorsque ses gémissements s’envolent dans l’air, je sais que le moment est venu et j’éteins la télécommande. Surprise, elle relève la tête et me regarde. Je me retourne et me dirige vers la chambre. Cette fois, je sais qu’elle me suivra.

 

Flo (soupir sponsorisé avec la marque Lelo)

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *