L'info sans-gêne

Des sex-toys pour aider les victimes d’abus sexuels

Par  | 
Partagez !

Les Intelloes ont repéré pour vous dans The Guardian, un article sur les sex-toys créés pour les victimes de violences sexuelles. Ces derniers ont pour but d’aider les femmes à se réapproprier leur corps.

Avoir une vie sexuelle épanouie semble impossible pour beaucoup de victimes d’abus sexuels.

Alors que de nombreux traitements se concentrent sur une guérison psychologique et émotionnelle, les patientes se retrouvent souvent seules lorsqu’il s’agit de repenser leur intimité.

Des progrès sont en cours pour aider à pallier ce manque. L’an dernier, une designer néerlandaise, Nienke Helder, a créé une série d’objets qui permettent aux survivantes de gérer leurs émotions.

Des jouets qui aident à la guérison

Se basant sur sa propre expérience, Helder a voulu corriger une mauvaise prise en charge des victimes. « Ces outils sont une opportunité d’explorer sa propre convalescence sexuelle » explique-t-elle.

Sa collection, intitulée Sexual Healing, inclut une brosse en crin de cheval pour explorer, toucher et stimuler. Elle propose également un miroir conçu pour découvrir sa vulve. Un jouet pelvien qui vibre lorsque les muscles sont trop tendus aide les femmes à être plus sereines.

Nienke Helder a également donné naissance à un capteur en forme de haricot qui s’allume lorsque l’on respire trop vite, et aide à se relaxer. « Grâce au ‘biofeedback ‘obtenu par ces jouets, on peut visualiser ce qui se passe à l’intérieur de notre corps. Il aide à comprendre quelles situations provoquent des réactions par  réflexe ».

Sex-toy protype de Nienke Helder. Crédit: Nicole Marnati

Sex-toy prototype de Nienke Helder: brosse en crin de cheval. Crédit: Nicole Marnati

 

Sex-toy protype de Nienke Helder: Capteur en forme de haricot. Crédit: Nicole Marnati

Sex-toy prototype de Nienke Helder: capteur en forme de haricot. Crédit: Nicole Marnati

Sex-toy prototype de Nienke Helder: miroir pour aide à la visualisation Crédit: Nicole Marnati

Sex-toy prototype de Nienke Helder: miroir pour aide à la visualisation Crédit: Nicole Marnati

Même si les sex toys d’Helder ne sont encore que des prototypes (elle espère pouvoir les vendre bientôt), il existe des endroits où les victimes peuvent déjà se procurer des jouets.

Explorer à nouveau sa sexualité

Pour Renée, gérante d’un magasin et éducatrice sexuelle, utiliser des sex toys est un moyen puissant pour les victimes de se réapproprier leur corps. « Spécialement pour celles qui ont subi des abus lors de l’enfance, car elles ont appris très tôt à se déconnecter dès lors qu’elles sentent une stimulation sexuelle ».

Beaucoup des jouets sont non-phalliques et non-pénétrants. Il est recommandé  d’utiliser des lubrifiants parfumés pour se défaire de toute odeur corporelle.

L’idée est d’autoriser les femmes à explorer de nouveau leur sexualité de manière saine. Un environnement sécurisant, sans pression physique ou temporelle est primordial.

Bien que le chemin soit encore long pour améliorer le processus de guérison, utiliser une approche sexuelle positive conduit peu à peu les victimes vers une vie sexuelle épanouie.

Retrouvez l’article dans son intégralité ici (en anglais). 

Traduit par Héloïse Rakovsky

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez !
Réduire