L'info (im)pertinente

Sélection littéraire de juillet : cinq livres à apprécier au soleil

Par  | 
Partagez !

 

Les Intelloes ont sélectionné pour vous cinq ouvrages passionnants à lire en juillet. Au programme : congélation d’ovocytes, manuel d’autodéfense ou encore leçon de militantisme… De quoi s’occuper pendant les longues et agréables journées estivales. 

LEÇON DE MILITANTISME. Théorie du tube de dentifrice de Peter Singer
COUV théorie du tube de dentifrice

© éditions Goutte d’or

Peter Singer est le philosophe vivant le plus influent du monde selon Time Magazine en 2005. Dix ans après sa parution, Ethics into Action : Henry Spira and the Animal Rights Movement est aujourd’hui traduit et publié en français par les éditions Goutte d’or.

Dans la Théorie du tube de dentifrice, le philosophe australien raconte la vie et les combats d’Henry Spira, célèbre militant du droit des animaux. Grâce à ses actions coup de poing,  Spira a réussi à faire renoncer des grandes marques de cosmétiques comme Revlon à la pratique du test de Draize. Ce dernier consiste à injecter une substance dans les yeux de lapins pour étudier sa toxicité.

Mais Henry Spira n’est pas un militant comme les autres. Il agit subtilement et ses méthodes sont plus efficaces. La première étape de son action consiste à se renseigner en utilisant des documents officiels. Il prend ensuite contact avec l’entreprise ciblée. Et si aucune décision prise ne lui convient, il s’empare des pages de publicités dans la presse. Spira révolutionne le militantisme.

En livrant les secrets du militant, Peter Singer – et les éditions Goutte d’or – offrent aux Français.es la possibilité de militer autrement. Et bien sûr, la « théorie du tube de dentifrice » s’applique aussi bien aux droits des animaux qu’à d’autres combats, comme  les droits des femmes par exemple !

Théorie du tube de dentifrice, Peter Singer traduit de l’anglais par Anatole Pons, éditions Goutte d’Or, 337 pages, paru le 25 mai 2018, 18 euros.

RÉCIT. Et toi tu t’y mets quand de Myriam Levain

© éditions Flammarion

À l’aube de ses 35 ans, Myriam Levain fait un constat : elle est célibataire et n’a pas d’enfant. La journaliste ne sait pas si un jour elle deviendra mère. Mais elle veut avoir le choix. Car, selon les statistiques, c’est à cet âge que les ovocytes commencent à être moins nombreux et de moins bonne qualité. Pourtant, il existe une solution : la congélation d’ovocytes. Elle est illégale en France, sauf pour les femmes souffrant de graves troubles d’infertilité, de cancer, d’endométriose depuis 2011.

Pour ne plus subir la pression de l’horloge biologique, la co-fondatrice du média CheekMagazine s’informe sur le sujet et prend sa décision. Quelques mois plus tard, elle s’envole pour Barcelone en Espagne. La vitrification d’ovocytes permet de réduire les risques de fausses couches pour les trentenaires.

Dans ce récit d’enquête et autobiographique, Myriam Levain explique l’intégralité du protocole. Elle évoque aussi ses craintes post-congélation et son soulagement. Aujourd’hui, elle a encore le temps de prendre son temps.

Et toi tu t’y mets quand ? Myriam Levain, éditions Flammarion, 239 pages, paru le 16 mai 2018, 19 euros.

HISTOIRE. Même les légumes ont un sexe de Nathalie Helal

© éditions Solar

Quelle est la place de la nourriture et du sexe dans l’Histoire ? Que reflète-t-elle dans notre société ? C’est à ces questions que la journaliste culinaire Nathalie Helal veut répondre dans son essai Même les légumes ont un sexe (éd. Solar).

Des orgies à la foodporn, la nourriture a toujours été sexualisée. Avec humour, la journaliste raconte avec pédagogie des anecdotes historiques alimentaires et sexuelles. On y apprend par exemple, que les Romains ont longtemps cru que la cannelle « ne pouvait qu’avoir été engendrée par la verge d’une licorne » et donc, qu’elle aurait des effets aphrodisiaques. Ou que les huîtres stimuleraient « l’ardeur amoureuse [et qu’elles] contribuent au processus de production des spermatozoïdes« . De quoi se divertir cet été et combler les blancs en soirée !

Même les légumes ont un sexe, Nathalie Helal, éditions Solar, 208 pages, paru le 12 avril 2018, 18,90 euros.

MANUEL. Non c’est non d’Irène Zeilinger

© éditions La Découverte / Zones

Voilà le « Petit manuel d’autodéfense à l’usage des toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire». Harcèlement, agressions verbales ou sexuelles, nous sommes encore et toujours des proies. Comment faire entendre sa voix ? C’est à cette question que répond Irène Zeilinger.

Le manuel regorge de solutions et de conseils pour agir et ne plus subir. Elle vous propose entre autres son palmarès des stratégies efficaces à mettre en place face à un agresseur, ou même encore quelques petites astuces que l’on pense acquises comme le mode d’emploi pour téléphoner à la police, les indices qui laissent entendre que quelque chose cloche. Irène Zeilinger explique aussi les processus d’autodéfense, les théories de la violence, et ce que dit la loi sur la légitime défense.

Bref, prendre sa sécurité en main est l’affaire de toutes et ce guide pratique et déculpabilisant peut donner un coup de pouce lorsque la peur, la colère, la sidération prennent le pas.

Non c’est non Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre  de se faire emmerder sans rien dire , Irène Zeilinger, éditions La Découverte, 252 pages, paru en 2008, 10,90 euros.

BIOGRAPHIE. Olympe de Gouges de Michel Faucheux

© éditions Folio

Olympes de Gouges, Marie Gouze de son vrai nom, est une figure emblématique du féminisme du XVIII ème siècle. Elle a porté la voix des femmes haut et fort et est devenue l’icône de la condition féminine de son époque. Mais qui se cache vraiment derrière ce personnage hors du commun ?

Elle se choisit « Olympe », le nom de sa mère qui évoque pour elle quelque chose de céleste et majestueux. Puis elle part en guerre pour mettre à bas les différences sexuelles qui régnaient à l’époque.

Michel Faucheux retrace le parcours de cette femme inspirante en posant des questions qui résonnent encore aujourd’hui… Si la femme a le droit de monter sur l’échafaud, pourquoi n’aurait-elle pas le droit de monter à la tribune ? A travers une biographie précise et exhaustive, Michel Faucheux braque les projecteurs sur celle qui rédigera la célèbre Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.

Olympe de Gouges, Michel Faucheux, éditions Folio biographies, 288 pages, paru le 31 mai 2018, 8,90 euros.

 

Judith BOUCHOUCHA & Héloïse RAKOVSKY

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez !
Réduire