L'info (im)pertinente

On a testé l’appli « Deserve Her », le Bachelor 2.0

By  | 

 

Les jeunes athlètes Bryan Cantero et Pierre Ambroise Bosse ont créé une application qui change la donne dans le monde des sites de rencontre.

Se laisser séduire et jouer la princesse. C’est ce que propose l’application de rencontre Deserve Her (“mérite-la”en anglais) créée par les athlètes Pierre-Ambroise Bosse et Bryan Cantero. Le premier, 25 ans, est le nouveau champion du monde du 800 mètres. Cantero, 26 ans, est lui champion de France du 1500 mètres. A l’époque, ils sont étudiants et veulent rencontrer des filles. Mais le cadre très fermé de l’Insep ne leur permet pas de voir des nouvelles têtes. Ils utilisent alors des applis de rencontre  mais leurs quêtes amoureuses sont infructueuses. Bryan et Pierre-Ambroise ont alors l’idée de créer un service qui permet aux célibataires de faire connaissance grâce au game dating, la rencontre par le jeu. Pour vous, nous avons testé leur application.

Inscription

La création du profil se fait en quelques minutes à peine, comme sur Tinder ou Happn. On y met sa photo. On indique ses préférences (âge, origine, fumeur ou non, consommateur d’alcool ou non). Puis on renseigne le rayon de kilomètres dans lequel on espère trouver notre future âme sœur. La géolocalisation est donc nécessaire. Jusque-là, classique.

Round 1 : sélection sur photo

On patiente. Il faudra attendre une heure pour moi. A la rédaction, une journaliste reçoit une notification au bout de 10 minutes. Trois photos de profils compatibles avec nos critères nous sont proposées. Je sélectionne les deux pour lesquelles j’ai un crush. Le troisième profil qui est éliminé n’aura jamais l’occasion de me parler. Désolée, Bryan de Trappes !

Round 2 : « je te ferai du karaoké si on se voit au round 3 »

Les deux prétendants en lice ont 15 secondes pour laisser LE message vocal. Celui qui me fera chavirer. Une appli qui propose de communiquer par audio ? Pas nouveau. Mais le temps accordé est très court. Mes soupirants n’ont plus accès à ma photo et doivent se concentrer sur leur message. Quelques minutes plus tard, une notification teintée d’humour m’indique que « mes crooners ont parlé ». L’un m’explique que « c’est difficile de laisser un message à quelqu’un qu’on ne connaît pas, mais qu’il faut le choisir ». Du côté de ma collègue journaliste, les déclarations sont enflammées : « Je te ferai du karaoké si on se voit au round 3 » clame l’un. Son concurrent joue la carte équestre : « Je veux qu’on aille faire du poney ». Il faut maintenant éliminer l’un des deux.

Capture d’écran de l’application « Deserve Her »

Round 3 : chatter à loisir 

Ca y est. Le vainqueur parmi les trois concurrents, celui qui a passé les trois épreuves avec succès, peut maintenant chatter à loisir avec moi. Julien, 23 ans, explique qu’il est inscrit depuis un mois et qu’il cherche « quelqu’un de sérieux ». Les applis classiques l’ont déçu : « Sur Tinder ou Happn tu ‘matches’ sans savoir avec qui. Là, si tu remportes la mise, tu es sûr qu’elle est un minimum intéressée ». ll estime aussi que la part laissée à l’humour peut mener au succès même s’il est surtout là pour passer le temps. Aymeric, 35 ans, affirme qu’il peut « rester lui-même ». Il est inscrit depuis 5 mois et a rencontré deux femmes. L’une d’elles est devenue une amie.

Résultats du game 

Eye contact, message audio et chat. Deserve Her combine les bonnes options pour une rencontre virtuelle façon Bachelor 2.0. On estime tout de même que le concept de jeu pourrait être plus poussé grâce à des épreuves ou des gages.


Bryan Cantero a accepté de répondre à deux questions sur Deserve Her.

Les Intelloes: En quoi Deserve Her est différente des autres applications ?

Bryan Cantero :  Il y a une femme pour trois hommes, voire quatre, sur les applis de rencontre. Cela crée un énorme déséquilibre ! Côté masculin, ça génère de la frustration car les femmes ne répondent pas aux messages. Ces dernières ont quant à elles l’impression d’être harcelées. Avec Deserve Her, elles ont le pouvoir et choisissent le nombre de parties par jour. Quant aux hommes, ils sont en compétition et cela rééquilibre les choses.

De plus, la séduction se fait grâce au jeu. Les messages vocaux au deuxième round encouragent la spontanéité, les hommes doivent inventer des punchlines vocales ! Ils ont une chance de se démarquer, et c’est la véritable innovation !

A l’avenir, Deserve Her proposera-t-elle des rapports de séductions homme-homme et femme-femme ?

Oui, nous souhaitons mettre ces options en place ! Par ailleurs, la communauté gay est grande utilisatrice des applis de rencontre. Nous avons aussi d’autres projets : une fois par semaine, les rapports seront inversés et les femmes devront séduire les hommes. Des thèmes seront mis en place pour encourager les contacts et des hashtags permettront de trouver plus facilement l’âme sœur. Nous misons beaucoup sur la gamification. L’appli doit combiner séduction, jeu plaisir !

 

Ann-Laure Bourgeois 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *