L'info (im)pertinente

On a rencontré Tristan Lopin, 30 ans, humoriste et fan de Britney Spears

Par  | 
Partagez !

Il appelle ses fans « mes petits chats » et adule Britney Spears. Les Intelloes ont rencontré Tristan Lopin, 30 ans, humoriste aussi talentueux sur les planches que sur Youtube.

Un soir frisquet de janvier, on retrouve Tristan Lopin dans le quartier de Bastille, à Paris. Bonnet gris sur la tête et style parisien, on le repère à son sourire franc. Dans sa main, il tient fermement son iPhone orné d’une coque Britney Spears. Plus tard, il avouera fièrement son amour pour la chanteuse. « Je suis trop fan ! Elle est un symbole. »

Le cap des 30 ans

Autour d’un verre, Tristan Lopin nous raconte sa crise de la trentaine. « J’étais vachement angoissé toute l’année de mes 29 ans. Finalement, c’est un cap. Je suis plus serein », affirme-t-il. Un peu comme le bon copain, l’humoriste sait aborder avec légèreté les tracas de la fameuse « génération Y». Est-ce pour  cela que ses vidéos sont aussi populaires ?  Sur les scènes françaises il joue depuis 2015 son one-man showDépendance Affective. « Je raconte les jours qui suivent une rupture amoureuse. J’avais l’impression que l’on m’avait piétiné la gueule », raconte-t-il.

Après avoir grandi dans le 5ème arrondissement parisien, Tristan entre dans une école de cinéma. Il veut devenir réalisateur et tourne deux courts-métrage. Puis, il s’envole pour New-York et exerce le métier de costumier sur des films. Un an après, le jeune homme est appelé pour continuer dans le milieu, à Paris. Il rencontre Bérangère Krief qui le convainc de monter sur les planches, et prend des cours du soir pendant deux ans. Une fois sur scène, il se sent à sa place : « Je trouve ça logique, évident.»

Star des réseaux sociaux

Avec plus de 91 000 abonnés sur Facebook, Tristan Lopin cartonne sur la Toile. En mars 2016, le Youtubeur touche plus de 158 000 personnes avec sa vidéo « Tristan Lopin ft. recoucher avec son ex« . Il installe un iPhone sur une pile de DVD posée sur une chaise, « un système D» qui lui permet de tourner ses vidéos.

Depuis, les succès s’enchaînent. Sa vidéo sur le harcèlement de rue cumule plus de 244 000 vues. Tristan Lopin prend la parole sur des sujets tabous mais d’actualité. « J’aime défendre des idées et des valeurs que je trouve importantes. C’est galvanisant. » En se mettant en scène au téléphone dans son appartement, il réussit à établir une relation quasi-intime avec ses fans. « Les gens ont l’impression de surprendre une conversation. On a tous ce côté un peu voyeur.» Difficile de faire la différence entre réalité et histoires montées de toutes pièces.

Parfois mordant, souvent drôle, le jeune homme a tout compris aux réseaux sociaux. « Il faut que ça aille très vite et que ce soit visuel.» Une fois par semaine, il publie son sketch sur Facebook. Sur Instagram, on le retrouve aussi dans ses stories hilarantes Instagram.

Harcèlement scolaire

Tristan Lopin dénonce parce que, lui aussi, a subi. « J’ai conscience de ce que c’est d’être mis à l’écart.» À l’école primaire, il a été victime de harcèlement. « À la piscine, les garçons essayaient de me baisser mon maillot pour savoir si j’avais un pénis. Ils disaient que j’étais efféminé », explique-t-il, visage fermé. Il enchaîne : « Les enfants sont terribles !» [rires] D’enfant timide il passe à ado populaire. « Au moment où tu te dis que la coupe a débordé.Tout ce qui se dit ou se passe coule sur les côtés. » Il prévoit de raconter cette histoire dans une prochaine vidéo.

Pour faire avancer la société, l’humoriste rappelle que la première étape est « d’éduquer les enfants ». Cela vaut tant pour le harcèlement scolaire que pour le sexisme et la misogynie. Tristan Lopin ne se définit pas comme féministe mais il affirme : « Dans l’absolu, je le suis !» Il avoue se sentir concerné car il fait lui aussi « parti d’une minorité. Même si les femmes n’en sont pas une, elles sont considérées comme telle. J’essaye de prôner des valeurs de tolérance et de bienveillance. » Il a déjà reçu de nombreuses remarques désobligeantes sur son homosexualité. « Maintenant, il ne faut pas me chercher là-dessus», prévient-il.

Livre et planches

Tristan publiera prochainement un recueil de chroniques sur la rupture amoureuse. Cependant, il n’est pas question d’abandonner ses « petits chats », autrement dit ses fans : sa dernière vidéo traite de la « pression sociale » des personnes mariées et parents à 30 ans. Rendez-vous sur Youtube.

Affiche spectacle Dépendance affective de Tristan Lopin

© DR

Dépendance Affective joué et écrit par Tristan Lopin, mis en scène par Yoann Chabaud, en tournée en France jusqu’au 9 juin 2018.

Propos recueillis par Judith BOUCHOUCHA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez !
Réduire