L'info (im)pertinente

Nous, James Brown et l’égalité du sexe sous les communistes : une autre notion de l’actu

By  | 

Fidèles à nos intuitions féminines, quelque chose nous dit que les grands sujets ne font pas toujours les gros titres. Checkés et sélectionnés avec soin, voici les articles que vous avez peut-être ratés au mois d’août. 

 

Nous, James Brown, et l’égalité du sexe sous le régime communiste 

  • Damned!  La vallée des merveilles n’existe pas…

Selon Kelly Dermody, avocate qui défend des milliers de femmes de la Silicon Valley depuis vingt ans, cette dernière serait plutôt un endroit où « la culture du machisme, de l’homme alpha, du coureur de jupons, du buveur invétéré est récompensée. »

« Sur 200 femmes travaillant dans la ‘tech’, 60% affirment faire face à des avances sexuelles non désirées, souvent de la part de leurs supérieurs. » Disparités de salaires, discrimination dans l’accord des promotions et harcèlement sexuel….

Jamais  « This is a man’s world » de James Brown n’aura semblé si définitif.  À lire sur LesInrocks.

  • Toilettes pour dames (du monde entier)

Maxi Cohen, artiste, photographe et réalisatrice américaine s’est intéressée de près à ces lieux « témoins[s] d’intimité ou de vulnérabilité » où partout, cette notion de « refuge » existe. Cohen a parcouru le monde pour prendre des photos là où certaines femmes courent « se repoudrer le nez ». On aime le résultat remarquable, tant par la forme que par le fond. (Et en prime, vous pouvez même jouer à « où est Maxi sur la photo ? »)

Un voyage qui vaut le détour, découvert via cet article de Konbini

  • « 4 choses que je fais tous les jours pour élever un fils féministe »

Maman d’un petit garçon de 5 ans, Emily McCombs « redoute le jour où il devra devenir ‘un homme’. » Ce jour où « le fléau de la masculinité toxique [lui tombera] dessus comme un piège se referme sur une souris« .

« Si une femme de ma trempe, engagée à fond contre le sexisme sur Internet, subit encore les attaques plus ou moins subtiles de la société envers la valeur de mon sexe, comment attendre d’un enfant en pleine construction qu’il ignore spontanément ce bruit de fond? »

Alors « dans cette guerre pour sauver l’âme féministe de [son] fils« , Emily partage les « batailles [qu’elle a] choisi de livrer« . Ou comment élever un fils féministe et en faire un homme, un vrai. Un article du HuffPost qui nous veut du bien.

  • Le fantasme du viol

Pourquoi ne pas avoir directement classé cet article dans la partie « sexe » qui suit ? Parce qu’il n’est pas tant question ici de plaisir au sens strict, mais  plutôt de ce que ce fantasme révèle de notre société.

« Une société qui maltraite les femmes tout en les encensant, qui considère leur plaisir comme ‘préliminaire’ tout en cherchant frénétiquement comment leur en donner, crée logiquement des comportements paradoxaux […] On ne laisse pas aux femmes l’occasion d’exprimer leur agressivité ? Très bien, elles la déplaceront ailleurs – et éventuellement la retourneront contre elles-mêmes. »

Une réflexion troublante de bon-sens et une question qu’il fallait se poser. Maïa Mazaurette l’a fait.

Du SEXE !

  • Témoignages : comment la pression sociale autour du sexe nous pourrit l’existence

« Des statistiques sur les moyennes nationales de la fréquence des rapports sexuels sont annuellement médiatisées, établissant une norme qui devient source de comparaisons et spéculations infinies. » On ne saurait le nier. Les pressions sociales pesant sur la sexualité sont pourtant plus diverses qu’on ne l’imagine.

Parmi  les témoignages recueillis par Konbini dans cet article, deux soulèvent un paradoxe réservé aux femmes : ce « double standard » qui invariablement, les font passer tour à tour pour des coincées ou des putains. À lire sur Konbini.

  • On ne nous la fera plus! 

Saviez-vous que la durée moyenne mondiale d’un rapport sexuel hors préliminaires atteint à peine 5,14 minutes ? Que les Françaises sont 30% à simuler ? Mais aussi que 54% des Français trouvent qu’on en demande trop aux femmes en matière de dépilation… alors que « 86 % de ces mêmes hommes estiment qu’il est important que les femmes se dépilent pour être séduisantes » ?

GQ fait pour nous le tour des chiffres qui concernent notre vie sexuelle, et c’est tout à fait intéressant. À lire sur gqmagazine.fr

  • La disette sexuelle existe…et elle a ses raisons

Le problème avec Glamour, c’est qu’on ne sait jamais sur quel pied danser. Un jour on tombe sur un article formidable, les deux suivants sur des discours si consensuels que c’en est affligeant.  Mais ce mois-ci, BINGO !

Le sexologue Philippe Arlin leur a parlé d’absence de sexe dans le couple et ses réponses, elles, n’ont rien de consensuelles. Le sujet est pertinent, donne envie de poser mille questions. À lire sur Glamour.fr

  • Le sexe ? C’était bien mieux pour les femmes sous le régime communiste

« Surprise, quand on cherche à atteindre l’égalité des hommes et des femmes, on finit aussi par obtenir une vie sexuelle plus satisfaisante pour les femmes. »

Enfin, c’est un peu plus complexe que ça quand même. Un article à lire sur le site de Rue89

 

Le bonus du mois

  • Un nouveau réseau social qui nous cause

Causette a lancé son appli ! Découverte via son numéro du mois de juillet, on approuve sa dimension informative ET SURTOUT solidaire.

Le principe ? En créant votre profil, vous choisissez l’association d’aide aux femmes que vous souhaitez parrainer. Plus vous postez, commentez et notez les posts des différentes utilisatrices, plus vous cumulez de « points C« . Ces Points C sont ensuite convertis par Causette en euros et reversés à l’association que vous avez choisie.

Pour plus d’explications, c’est par ici !

 

…Et n’oubliez pas, en attendant le mois prochain, gardez les yeux ouverts et l’esprit affranchi !

CG.

Et pour ne plus manquer aucune revue de presse des Intelloes, abonnez-vous à notre Newsletter !

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *