L'info (im)pertinente

Les solutions pour ne plus avoir mal pendant ses règles

Par  | 
Partagez !

Application mobile, électro-stimulation ou exercices musculaires. Les Intelloes vous donnent quelques solutions pour ne plus avoir mal pendant vos règles. 

Crampes, maux de tête, nausées…  Huit femmes sur dix souffrent pendant la période pré-menstruelle, et une femme sur dix est malade d’endométriose.

Ces douleurs qui précèdent et accompagnent le flux menstruel sont communément appelées dysménorrhées.

Selon le professeur de santé reproductive à l’University College de Londres, John Guillebaud, ces dernières peuvent être comparées aux douleurs ressenties lors d’une crise cardiaque. C’est pourquoi il est important d’en parler à une personne qualifiée qui pourra déterminer si ces dysménorrhées sont liées à un problème de santé ou non. 

En attendant LA solution miracle, les Intelloes s’intéressent à celles qui peuvent aider les femmes à apaiser leurs douleurs.

  • Savoir, c’est prévenir

Pour mieux connaître son cycle et ne pas être surprise par l’arrivée de ses règles, des entreprises ont développé des applications bien pratiques. Flo et Clue sont deux d’entre elles. Elles indiquent toutes deux la date des prochaines règles, celle de la période d’ovulation ou encore celle de l’arrivée des syndromes pré-menstruels (SPM).

© Clue

Ces technologies permettent d’être plus à l’aise avec son cycle, d’en parler plus librement, et surtout d’anticiper la douleur. C’est ce que confirme Léa, 19 ans, étudiante : « J’en parle à toutes mes amies ! Surtout à celles qui vivent assez mal leurs règles. » Elle utilise Clue depuis plusieurs mois et renseigne ses informations tous les jours. « Je constate que je suis bien mieux préparée. Et surtout, je suis beaucoup plus à l’aise avec mon corps»

Inès, 16 ans, lycéenne et utilisatrice de Flo, est du même avis: « J’ai une approche beaucoup plus sympa de mes règles. Le simple fait d’utiliser une appli aussi jolie rend les règles un peu plus amusantes.»

  • La bouillotte : une solution efficace et accessible à toutes

Souvent, les mamans conseillent à leur fille de s’installer dans une position confortable et d’appliquer une bouillotte sur leur bas-ventre.

Cette astuce ne sort pas de nulle part. Dans une interview accordée à femmeactuelle.fr, Cyril Camacho, masseur-kinésithérapeute à Narbonne, confirme que la chaleur « diminue les contractions musculaires » car elle a des « effets vasodilatateurs ». En effet, l’utérus se contracte pour évacuer la muqueuse utérine. 

Une étude a aussi été menée en Angleterre par le docteur Brian King de l’UCL Department of Physiology. Il y explique que le cerveau réceptionne la chaleur et oublie la douleur. La bouillotte est donc une solution pratique et efficace. Et si vous n’en n’avez pas sous la main, une bouteille remplie d’eau chaude fait aussi bien le job. 

  • Le sport et ses bienfaits pour le corps

Pour atténuer la douleur des règles il est tout à fait possible de faire du sport. Mais cette solution concerne les plus motivées, ainsi que celles qui souffrent le moins.

Les activités physiques comme la marche rapide ou la natation détendent les muscles et améliorent la circulation sanguine. Elles libèrent des endorphines qui apportent une sensation de bien-être et de lâcher-prise.

  • Livia : un petit boîtier électro-stimulant

Pour calmer les douleurs liées aux règles, les médecins prescrivent généralement des antalgiques, des anti-inflammatoires, ou des antispasmodiques. Cependant, ces médicaments ne sont pas efficaces instantanément et n’apportent pas de solution durable.

Pour éviter le surdose, Chen Nachum, un startuper israélien, a développé le concept de Livia. Ce petit boîtier envoie des « impulsions électriques légères » au cerveau grâce à des électrodes que l’on place sur le bas du ventre. La douleur s’atténue « instantanément » , comme chez le kinésithérapeute.

La gynécologue et blogueuse Odile Bagot explique comment Livia fonctionne : « Le cerveau ne peut pas enregistrer deux douleurs en même temps. Tout comme la chaleur, l’électro-stimulation détourne l’attention du cerveau. » Elle explique que des études ont prouvé que Livia aurait un effet bénéfique supérieur à un antalgique sur la douleur.

Cependant, « il est difficile de comparer deux douleurs, car toutes les femmes sont différentes », nuance Odile Bagot. Pour celles qui souffrent d’endométriose, Livia peut diminuer « le seuil de perception de la douleur »

Disponible dans certaines pharmacies, sur le web, et dans les magasins d’électroménagers, le boîtier coûte tout de même 159 euros. 

 

Judith BOUCHOUCHA, avec Sarah MAZEAU

 

Pour lire le reste du dossier : 

  1. Trois légendes sur les règles démystifiées par les Intelloes
  2. Mieux vivre ses règles : les protections hygiéniques alternatives
  3. Tache sur le pantalon : « La honte, tout le monde va savoir que j’ai mes règles » 
  4. Enquête : la sexualité pendant les règles, un tabou qui résiste

 

4 commentaires

  1. Pingback: L'anecdote de la tache de sang sur le pantalon : une histoire commune

  2. Pingback: Les Intelloes démontent 3 mythes sur les menstruations

  3. Pingback: Mieux vivre ses règles en utilisant des protections adaptées et saines

  4. Pingback: Pour que les règles ne vous gâchent plus la vie : le dossier des Intelloes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez !
Réduire