L'info (im)pertinente

Le collectif « Merci Simone » : « Nous voulons faire perdurer le visage de Madame Veil »

Par  | 
Partagez !

Le collectif Merci Simone se mobilise pour coller un maximum d’affiches avec le visage de Simon Veil pour la Journée internationale du Droit des Femmes, le 8 mars. Les Intelloes ont discuté avec les fondateurs.

À la mort de Simone Veil, le 30 juin 2017, Julia, Éléonore et Duy-Thien voient fleurir des messages d’hommages sur les réseaux sociaux. Ces trois amis âgés de 25 à 33 ans se sont rencontrés dans un espace de co-working. Ils imaginent un portrait de l’Académicienne défunte à placarder dans les rues parisiennes avec un message clair : « Merci Simone». La première affiche est « sacagée par des graffitis immondes », probablement des militants anti-IVG ou des « fachos». Dès lors, les trois fondateurs décident d’en coller d’avantage à raison « d’une à deux par semaine». Ils appellent les « Simon et les Simone» à accrocher un maximum d’affiches dans les rues métropolitaines pour la Journée Internationale du Droit des Femmes le 8 mars prochain. Le gouvernement a récemment annoncer l’entrée au Panthéon de Simone Veil le 1er juillet 2018. Les Intelloes ont posé trois questions aux fondateurs du collectif « Merci Simone ». Interview.

Affiche bleue Merci Simone

© merci.simone

LES INTELLOES : Pourquoi vouliez-vous dire « merci » à Simone Veil ?

Merci Simone : Nous avions envie de lui dire merci pour les combats qu’elle a mené tout au long de sa vie et les valeurs qu’elle a transmises. Dans ce message, chacun se retrouve, que ce soit pour l’Europe, les droits des Femmes ou la guerre. Simone Veil est une dame qui a ouverte de grandes portes. Elle est un exemple de parcours courageux.

Quel est le but de cette opération ?

Nous sommes dans une démarche artistique et personnelle. Nous voulons faire perdurer son visage et ce regard inspiré avec un code couleur pop. L’image est libre de droits. Tout le monde peut se l’approprier. Les affiches sont vendues 5 euros. Tous les fonds seront reversés  à l’association Féminisme Populaire. Elle est sur le terrain et veut aider toutes les femmes à trouver l’autonomie.

Etes-vous féministes ?

Nous pouvons dire que c’est une démarche féministe, même si nous militons comme des street artists. Il est important d’utiliser ce mot, il n’est pas réservée qu’aux femmes.

Affiche de Merci Simone

© merci.simone

Pour commander l’affiche, rendez-vous ici.

Propos recueillis par Judith BOUCHOUCHA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez !
Réduire