Le mur des soupirs

LE SOUPIR DE NINA, 27 ans

By  | 

Je suis surprise par le plaisir qui monte en flèche  

Ma « meilleure fois » mmmh… Disons que c’était il y a bien longtemps (malheureusement ?) Je laisse au lecteur le soin d’imaginer à quoi peut ressembler une vie où s’étire un long désert sexuel, parcouru ça et là par des virevoltants, ces boules d’herbes sèches que l’on a si souvent vues dans les westerns.

Bref, je m’éloigne de mon propos.

J’étais un peu plus jeune, convaincue que l’existence méritait d’être vécue quand on était en couple. Très accrochée à mon mec de l’époque, donc !

On était en vacances au Cap d’Agde, en plein milieu du mois d’août, la nuit venait de tomber et j’étais allongée sur le dos, jambes pliées et légèrement entrouvertes, absorbée par la lecture de… Charlie et la chocolaterie (quand je vous dis que j’étais jeune! Ok, mauvaise plaisanterie…).

Je portais une petite robe courte, et là, mon mec arrive, s’allonge sur le ventre, relève ma robe et commence à embrasser ma culotte. Je le laisse faire, savoure la sensation agréable qu’il me procure en poursuivant tranquillement ma lecture. Je me dis qu’il s’amuse.

Puis il fait lentement glisser ma culotte sur mes genoux et poursuit ses câlins jusqu’à ce que je lâche complètement mon livre. Je suis surprise par le plaisir qui monte en flèche, comme ça, sans prévenir! Entre Charlie et la chocolaterie et ce qu’il me faisait, le choix fut vite fait.

A l’instar du héros de mon livre, j’ai eu l’impression ce soir-là d’avoir tiré le ticket gagnant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *