L'info (im)pertinente

« Fraîches women » : elles organisent un festival qui met en avant les femmes afrodescendantes

Par  | 
Partagez !

 

Quasiment trois années après avoir donné naissance à la plate-forme L’Afro, Adiaratou Diarrassouba et Dolores Bakèla organisent le Fraîches Women Festival qui met en avant les femmes afrodescendantes.

“Une femme bien dans ses pompes, avec un parcours à partager dans un esprit de sororité.” Voici à quoi ressembleront les “Fraîches Women” qui interviendront à la première édition du Fraîches Women Festival  à Montreuil en région parisienne le 6 mai prochain. Un événement qui proposera des discussions inspirantes façon Ted Talks, des tables rondes sur le féminisme ou la représentation, ainsi que des concerts. Tout cela grâce à une campagne de financement participatif, à laquelle il est encore possible de contribuer.    

Presque trois ans après avoir donné naissance à L’Afro, plateforme qui veut pallier au manque de représentation des personnes afrodescendantes dans l’espace médiatique français, Dolores Bakèla et Adiaratou Diarrassouba organisent leur premier grand événement dont la marraine est la réalisatrice Leïla Sy. 

Un festival « conséquent »

Les deux jeunes Parisiennes, qui sont par ailleurs journalistes freelance, proposent régulièrement des tables rondes suivies d’un concert autour de thèmes touchant la culture ou la sexualité. “Nous nous sommes rendues compte que nous ‘féminisions’ beaucoup nos événements, et nous avons eu envie de proposer quelque chose de plus conséquent qui se tiendrait une fois par an”, a expliqué Adiaratou Diarrassouba.

 

Flyer du "Fraiches Women Festival" avec la marraine Leila Sy

Flyer du « Fraiches Women Festival » avec la marraine Leila Sy

A l’instar des Freshmen Class, sélections annuelles de rappeurs publiées par le magazine américain XXL, le Fraîches Women Festival veut proposer un florilège de femmes inspirantes et talentueuses dans leur domaine.

L’Afro a récemment lancé une campagne qui proposait les portraits photos de neuf personnalités françaises afrodescendantes. Ainsi figuraient la députée de la France Insoumise, Danièle Obono, la créatrice de mode Aïssa N’Diaye, ou Maroussia Pourpoint, comédienne et metteuse en scène.

« Fraîches Women Challenge »

Une belle série qui a permis de donner de la visibilité à ces femmes, mais aussi à L’Afro. Dolores et Adiaratou ont également créé le hashtag #FraîchesWomenChallenge sur les réseaux sociaux afin que chacune puisse s’approprier le concept.

Portrait de la créatrice de mode Aïssé N'Diaye

Portrait de la créatrice de mode Aïssé N’Diaye. Crédit : Noellal 

Notre festival est ouvert à toutes et tous. Nous aimerions y voir des hommes et des femmes de tous âges, mais aussi des familles, a expliqué Adiaratou. L’objectif n’est pas d’avoir uniquement des gens qui seront d’accord avec les discours proposés, mais de créer des discussions ». 

Pour soutenir le Fraîche Women Festival, il est encore temps de prendre part à la campagne de financement participatif ici.

La billetterie pour le festival est en ligne ici. 

 

Ann-Laure Bourgeois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez !
Réduire