Les chroniques des invités

Ces saints-nitouches qui vous déstabilisent (ou chronique d’une célibatarde)

By  | 

Sainte-nitouche, nom féminin : personne qui se donne une apparence de sagesse, qui affecte l’innocence, et, en particulier, femme qui affecte la pruderie. 

CELIBATARDE DEPUIS QUELQUES TEMPS, je suis à l’affût du moindre célibatard, potable et potentiel futur mec.

Rencontré au boulot, l’un d’entre eux m’a tapé dans l’oeil comme jamais : oeil gauche, oeil droit. Je ne m’en suis pas encore remise. Brefs échanges de mails, avant de passer aux textos. Le rendez-vous est pris. A cette occasion, je me sens belle et sûre de moi.

Douche glacée : il me claque la bise 

La soirée est super : on prend un verre, on dîne, on danse le MIA sur la piste… Je me croirais presque dans cette pub Meetic où un mec et une fille se déhanchent sur le dancefloor d’une boîte. La soirée s’achève, on parle de deuxième rendez-vous. Au moment de se dire au revoir, il me claque la bise.

Là, douche froide, voire glacée. J’ai dû merder un truc dans la soirée. Deux hypothèses germent instantanément dans mon esprit. La première, c’est qu’il a pas capté les signaux d’intérêt que me suis efforcée d’envoyer (en 4G). La seconde, c’est qu’il les a bien reçus et qu’il est super chou de vouloir prendre son temps. Au final, je rentre et je reçois enfin ce SMS de fin de soirée attendu comme le divorce des Brangelina.

J’opte pour la deuxième hypothèse.

Allumeur, puis saint-nitouche 

Mais les jours suivants, les SMS perdent peu à peu leur intérêt pour la célibatarde aguerrie que je suis. En femme audacieuse, je prends l’initiative de proposer un second rendez-vous. Repoussé, une première fois. Le second est, lui, décliné de manière très adroite. Gosh ! Ce mec est aussi adroit pour esquiver les propositions que Mohamed Ali évite les coups sur un ring de boxe.

Quelques mois passent, avant qu’il ne m’administre une petite piqûre de rappel sous forme de texto : « Tiens, j’ai pensé à toi». Puis-je jouir pleinement de mon statut de célibatarde sans que tu ne me rappelles que nous deux, ça n’a rien donné ? Et que ça m’a complètement frustrée?

Un autre exemple : ce mec beau et intelligent qui, du jour au lendemain, décide (unilatéralement) de ne plus répondre à mes SMS. Ou celui qui jusqu’à 3 heures du mat’ m’écrit à quel point il adore mes « robes ». Mais qui déclare un beau jour sur un ton sans appel qu’il ne souhaite pas mélanger boulot et vie privée.

Plus rapides qu’Usain Bolt

Il faut le savoir : ces mecs qui vous allument puis font ensuite l’air de rien sont des saints-nitouches. Ce mot impossible à trouver au masculin leur va pourtant si bien. Quasi la trentaine, ou un peu moins, ils chauffent, attisent  à l’aide d’un regard aguicheur et de paroles prometteuses pour finalement vous planter aussi vite qu’Usain Bolt termine un 100 mètres… la classe en moins !

Aussi rare que les sièges dans le métro, le célibatard, potable et potentiel futur mec, devient un mythe. Mes espoirs sont maintenant concentrés sur la prochaine vague de divorcés, les 35-40 ans ! J’attends, prête à bondir sur le premier que je croiserai. Brad Pitt n’a qu’à bien se tenir.

Ready, Steady, GO !

Curly M. 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *