L'info (im)pertinente

BORN TO BE STRONGER : les femmes connectées

By  | 

REVUE DE PRESSE – Ah! Le mois de mai, ses jours fériés, son avant-goût d’été et ses épilations en masse… Entre joies et fatalité, plaisirs et emmerdements quotidiens, l’actualité médiatique n’a pas fait que ressasser les mêmes litanies. Checkées et sélectionnées pour vous, voici les infos que vous avez peut-être manquées ces 30 derniers jours.

Le débat du mois

En tête des sujets qui ont émergé du lot, un phénomène ultra répandu jusque-là, et étonnamment absent des débats féministes d’utilité publique : la charge mentale. Une véritable bombe lâchée sur les réseaux sociaux, et l’occasion d’évoquer le sujet sous plusieurs angles.

Bénie soit Emma, illustratrice de talent bien connue des Intelloes (elle a participé à notre première table ronde en avril dernier, ndlr), qui avec sa BD mise en ligne le 9 mai a d’abord permis aux femmes de toutes classes et de toutes opinions de se découvrir un point commun au pouvoir fédérateur phénoménal.

La charge mentale, elle plombe votre couple et pourrit votre vieCrédit : Emma (et sa BD sort demain !)

Publié par Aufeminin sur mercredi 10 mai 2017

 

S’il est presque impossible que vous soyez passé(e) à côté de ce petit bijou illustré, voilà qu’un article de Slate y fait écho en interrogeant les hommes sur le sujet. La nuance qu’il apporte fait du bien au débat. Les hommes ont pour la plupart pris conscience de la situation, et ils tentent de s’améliorer, comme Stéphane, 48 ans : « J’essaie de faire attention, mais il y a pas mal de ratés et de mauvaises habitudes effectivement. » Surtout, on s’aperçoit que la BD a semble-t-il semé sa petite graine de réflexion à long terme : « Les bagages, charge à moi systématiquement de les ranger dans la voiture ou les porter. Mais jamais je ne les prépare; l’organisation est toute entière laissée à Madame. Et en réfléchissant, il n’y a aucune justification à cela. »

Pour Rue89, c’est alors « comme un murmure qui se transforme en gueulante » . Le 23 mai dernier, à juste titre, le pureplayer affiche la couleur via cet article Ça y est : on s’engueule sur la « charge mentale » (et tant mieux)

Dans cet entretien pour Paris Match que nous avons choisi pour la justesse de ses réponses, à la question : « Comment cela se fait-il que votre BD ait soudainement mis en lumière ce phénomène qui était assez méconnu jusqu’à présent et dont les médias ne parlaient pas/peu ? » , l’illustratrice répond :

Voir dessinés des personnages dans des situations que nous connaissons toutes a permis à beaucoup de femmes de s’identifier. J’ai senti en lisant les commentaires qu’il y avait une sorte de blessure, une rage latente de subir cette charge et souvent de ne pas pouvoir en discuter sans que ça finisse en dispute. Le fait de la voir en dessins, de voir que nous étions nombreuses, et de savoir que ce phénomène porte un nom a retiré un gros poids des épaules de beaucoup de femmes qui pouvaient jusqu’ici avoir l’impression de vivre une situation isolée.

L’union des femmes faisant leur force, on ose espérer que ce soit donc à charge de revanche.

Défécation tabou, omerta clitoridienne et bouquet de pénis : le reste de l’actu qui nous a rassemblé en ce mois de mai.

À bas les tabous

Faire caca pendant l’accouchement, une angoisse indicible ? Okay il faut dire ce qui est, c’est pas loin de la vérité.

Heureusement pour nous, il existe des gens qui en parlent sans gêne. Ça tombe plutôt bien d’ailleurs, puisque que cela vous dégoûte ou pas, il s’agit d’une réalité pour 4 femmes sur 5.

Allez, plongez dans ce grand tabou qui fait peur et ressortez-en la tête haute ! VOUS N’ÊTES PAS SEULES.

Vidéo à voir sur le site du HuffPost.

Endométriose et sexisme médical

« Au début, mon entourage et les médecins me disait que c’était normal parce que “les règles, ça fait mal”. Quand j’ai commencé à avoir des douleurs pendant les rapports sexuels, cela m’a valu un florilège de remarques sexistes et de psychologie de comptoir […] On ne considérait pas mes douleurs comme les symptômes d’une maladie, mais plutôt comme un problème psychologique. »

« Il aura fallu près de 15 ans, et surtout un acharnement de ma part, pour enfin savoir ce que j’avais, et poser le diagnostique. En effet, peu de gynécologues connaissent l’endométrisose, alors que c’est une maladie qui touche 10% de leurs patientes. »

Un témoignage à lire sur le site de Kombini

Omerta clitoridienne

Pour la première fois cette année, un manuel de SVT représente correctement le clitoris. Étonnant quand on sait que ses premières représentations exactes remontent à 1600.

Si on peut remercier les éditions Magnard pour leur soucis de réalisme, vous êtes-vous seulement demandé comment nous avions pu jusque-là nous en tenir à ça ?

France culture nous offre un petit « retour sur l’histoire et les raisons de cette longue omerta » . Et figurez-vous que Freud n’y est pas pour rien.

À lire sur le site de France Culture.

Encore une bonne raison d’être suédois

Oui on le sait, on l’admire même : la Suède est un pays progressiste dans bien des domaines… Ce qu’on savait moins, n’empêche, c’est sa très grande longueur d’avance en matière d’éducation sexuelle.

Alors qu’en France, elle n’est obligatoire que depuis 2001, les Suédois l’ont intégré à leur programme scolaire dès 1955. Là-bas « le sexe est un sujet de taille, parfaitement intégré à l’enseignement et abordé presque sans aucun tabou. »

« Attention : cet article n’est PAS interdit au moins de 16 ans. »

À lire sur lasuedeenkit.se

Du sexe

Circoncis ou pas circoncis, ça change quoi ?

« Femme hétérosexuelle, vous vous êtes sans doute posé la question : est-ce que cela change quelque chose s’il est circoncis ? » Oui, très bien vu (même si on pense tout personnellement que femmes homosexuelles et poignée d’hommes puissent aussi légitimement se le demander). Cet article pose ça là et nous bah, c’est vrai qu’on se posait effectivement la question.

En France, on estime entre 10 et 20% la part d’hommes/garçons circoncis.

Plaisir de la femme lors de la pénétration, masturbation et fellation sont évoqués. Dommage en revanche qu’on n’en sache pas plus sur le plaisir (accru ou non) ressentis par les hommes concernés.

À lire sur le site de RTL

La pornographie est-elle meilleure que le vrai sexe ?

Voilà une autre très bonne question posée par Le Monde, et qui en cache en fait plusieurs autres.

Combien sont les hommes à préférer se masturber en regardant un porno plutôt que d’avoir un rapport sexuel avec une partenaire ? Quelle est la part de jeunes à ne plus vraiment être intéressés par le sexe dans sa version tangible ? Ou à y préférer la masturbation tout court ?

Et si la pornographie tuait l’envie de coucher ?

Que de réflexions utiles dans cet article.

À lire sur LeMonde.fr

La tantrisme, c’est surfait. Mettons-nous au néotantra.

Trois bonnes raisons de s’y atteler : 1/En finir avec le tabou de la sexualité ; 2/Une meilleure connaissance de soi ; 3/Casser la routine dans votre vie de couple.

« Petit bonus » non négligeable, on apprend aussi que « les femmes qui pratiquent le tantra […] peuvent agir sur leur règles et décider elles-mêmes de régler leurs cycles » .

À lire sur RTL/girls.fr

On peut enfin s’envoyer des vagins par texto

Elle existe depuis quelque temps déjà, mais nous ne l’avons découverte que ce mois-ci.

Si vous aussi vous êtes lassé(e) par les combinaisons d’aubergines , de bananes et autres abricots Flirtmoji est une plateforme qui vous comblera

À vous vulves en tout genre, pénis en érections, femme fontaine et bouquet de pénis. Exprimer ses désirs les plus fous devient un vrai jeu d’enfant.

Attention, c’est à 2 doigts de l’obscène

Allez voir, ça vaut le détour.

 

Le bonus

Que serait devenu Buffy sans le Planning Familial ?

Non mais sans déconner. On a beau savoir qu’avoir un métier et élever des enfants ne sont pas incompatibles, on imagine fort mal une mère adolescente et célibataire gérer de front sa vie personnelle et sa vocation précoce à la chasse aux vampires.

Josh Whedon, créateur de la série, a réalisé pour le Planning Familial un spot sorti le 17 mai dernier. Fervent détracteur de Donald Trump, il nous présente un autre monde. « Ce nouveau monde, c’est celui dans lequel les Républicains contrôlent la Maison Blanche, dans lequel Planned Parenthood est menacé de tous les côtés » .

Il l’assure, toutes les situations présentées dans le court-métrage « proviennent de gens ayant eu recours au Planning Familial, qui lui ont raconté leurs expériences personnelles. »

Article à lire sur le site de Madmoizelle.

 

CG.

 

Pour ne plus manquer notre revue de presse, abonnez-vous la NewsLetter des Intelloes !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *