L'info (im)pertinente

« Balance ton porc »: sur Twitter, des femmes racontent le harcèlement sexuel

By  | 

 

Raconter en quelques caractères une agression sexuelle ou des avances déplacées. C’est ce que font des milliers de femmes sur Twitter depuis 24 heures avec le hashtag « balance ton porc ».

Des messages accompagnés du hashtag « balance ton porc » inondent la Toile depuis plusieurs heures, alors que le scandale de l’affaire Harvey Weinstein, ce producteur américain accusé par plusieurs dizaines de femmes de viols et d’agressions sexuelles, bat son plein. Des femmes du monde des médias, de l’édition, des étudiantes, et bien d’autres sortent du silence pour raconter publiquement le harcèlement et les agressions sexuelles dont elles ont été victimes. C’est Sandra Muller, journaliste, qui est à l’initiative de ce phénomène. Celle qui travaille pour le journal La Lettre de l’audiovisuel a posté un tweet le 13 octobre dernier pour inciter les femmes à raconter le harcèlement sexuel dont elles sont victimes dans le monde professionnel.

Ces mauvaises expériences que l’on relate habituellement aux parents, collègues ou amis sortent du cadre privé pour être lues par tous. Quand certaines en parlent sur le ton de l’humour, d’autres décrivent des situations d’une violence inouïe.

Certains n’hésitent pas à exprimer leur scepticisme face à ce mouvement, de peur de l’amalgame. Pour d’autres, il ne suffit pas d’apprendre aux femmes à se défendre pour mettre fin au harcèlement sexuel.

Des twittos estiment qu’il faudrait aller encore plus loin en livrant le nom des personnes concernées. Une étape difficile à franchir tant elle peut avoir des lourdes conséquences pour les femmes qui en parlent.

Un premier pas vers la fin d’un tabou semble avoir été fait, bien qu’il reste ancré dans la sphère virtuelle. Sandra Muller  a également posté le hashtag « balance ta truie ». Reste à savoir si les témoignages avec ce hashtag seront aussi abondants que ceux qui accompagnent son pendant masculin.

Ann-Laure Bourgeois 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *