L'info (im)pertinente

5 mai : Journée Internationale de la sage-femme

Par  | 
Partagez !

Le 5 mai, le monde entier célèbre ce métier pas comme les autres. Cette année, à l’occasion de la journée internationale de la sage-femme, c’est une offre de soins de qualité qui est mise à l’honneur.

Héloïse, journaliste pour Les Intelloes, est également une ancienne étudiante sage-femme. A l’occasion de cette journée, elle nous propose un article sur ce métier souvent dans l’ombre. 

Le plus beau métier du monde. C’est le qualificatif qui revient le plus souvent lorsque l’on fait mention des sages-femmes. Mais que se cache réellement derrière cette belle formule ? A l’occasion de la journée internationale de la sage-femme, ce 5 mai 2018, l’International Confederation of Midwives a choisi de mettre en lumière l’offre de soins proposée par les maïeuticiens et maïeuticiennes qui jouent un rôle important dans la vie des femmes.

 

Flyer de la journée Internationale de la Sage-femme 2018

Promouvoir les multiples facettes d’une sage-femme

Cette journée sera une belle opportunité de rappeler qu’une sage-femme n’est pas seulement une accoucheuse. Après cinq ans d’études médicales, la sage-femme est formée pour jouer un rôle crucial dans la vie des femmes, de leurs nouveaux-nés et de leurs familles.

Vous souhaitez vous faire prescrire votre pilule ? Vous faire poser un implant ou un stérilet ? Il est temps de faire un frottis pour votre dépistage du cancer du col de l’utérus, ou un bilan pour une maladie sexuellement transmissible ? Vous ou votre nouveau-né devez être vacciné.e ? Vous voulez faire suivre votre allaitement ?

La sage-femme peut remplir toutes ces missions ! Pour une femme en bonne santé, la sage-femme peut vous accompagner à chaque étape de votre vie. Grâce à l’obtention de diplômes supplémentaires, elle peut également réaliser des actes d’ostéopathie, d’acupuncture, d’échographies et même vous aider à prendre en charge une addiction.

Un manque de visibilité

Mues par une voix collective puissante, les sages-femmes manquent pourtant d’une cruelle visibilité dans les médias. Alors qu’elles contribuent à l’amélioration de la santé sexuelle, génésique, maternelle et néonatale, elles subissent toujours une absence de reconnaissance sociale et salariale.

Cette année, la Confédération Internationale des Sages-femmes proposent à ces dernières d’améliorer leurs relations avec les médias. Grâce au hashtag #IDM2018 (International Day of Midwives), cette initiative permettrait de sensibiliser d’avantage le public aux pratiques des sages-femmes.

Au programme également : interventions en milieu scolaire, séances d’informations aux journalistes, visite guidée du lieu de travail… Mais aujourd’hui, plus que jamais, c’est aussi grâce aux médias sociaux que ces professionnel.les de santé peuvent mettre en exergue leur activité. Femmes de tous âges, mère ou non, c’est aussi à nous de participer à une meilleure visibilité de celles qui oeuvrent au quotidien pour notre santé !

 

Héloïse Rakovsky

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez !
Réduire